"Je ne veux pas d'une société où les femmes ont un prix"

LCP

par LCP

1,8K
2 809 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à

La ministre en charge du droits des femmes a défendu le texte parlementaire qui vise à lutter contre les trafics, revenir sur le délit de racolage passif et la pénalisation du client. "Le mot fatalité n’a pas droit de citer dans votre hémicycle" a t-elle déclaré. Répondant aux objections, elle a rappelé "La détresse de l’un ne se soigne pas par l’exploitation de l’autre. Ce système enrichit d’abord ceux qui vivent de la traite, du crime, des trafics de drogue"

0 commentaire