Légalisation du cannabis en Uruguay, la lumière après les sombres heures du narcotrafic ?

euronews (en français)
1,8K
47 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Le Sénat uruguayen prévoit de voter le 10 décembre un projet de loi en faveur de la légalisation pure et simple du cannabis. S’il est ratifié, l’Uruguay sera le premier Etat de la région, et du monde, à organiser la production et la vente de cannabis. Objectif : couper l’herbe sous le pied des narcotrafiquants et lutter contre les violences liés au trafic.

Le projet a déjà été présenté à la Chambre des députés du pays fin juillet. Le résultat, positif, du vote avait été applaudi par une centaine d’élus fiers de ce qui pour eux représente une avancée majeure.

Et le pays semble savoir où il va. La loi prévoit une utilisation du cannabis extrêmement encadrée pour réduire les dérives. Un Institut de régulation et de contrôle du cannabis gérera essentiellement la distribution.

Dès 2014, les utilisateurs recensés, et majeurs, pourront se procurer près de 40 grammes de cannabis dans des pharmacies destinées à l’encadrement. Le prix devrait avoisiner les 0,75 euros par gramme.

L’auto-culture serait la première arme efficace contre le trafic illégal; les particuliers pourront faire pousser un maximum de six plants, pour leur consommation personnelle.

José Mujica Cordano, le président de l’Uruguay a fait de cette loi l’un des projets les plus importants de son mandat. Bien que la consommation ne soit pas actuellement pénalisée (même si le commerce l’est), le président a exprimé le fait qu’une légalisation encadrée permettrait des progrès majeurs, voire de régler le problème de trafic. C’est un véritable fléau pour le pays et ses voisins.

Les bénéfices de cette légalisation avoisinerait les 35 millions de dollars par an, qui seront directement réinjectés dans des programmes de luttes anti-addictions pour les jeunes.

0 commentaire