Advertising Console

    Anniversaire de la raffle de l’Université de Strasbourg à Clermont-Ferrand

    Repost
    175 vues
    Le 25 novembre 1943, à 10h30, les soldats allemands encerclent le bâtiment universitaire de l’avenue Carnot, réunissent de force étudiants et enseignants (environ cinq cents personnes). Un certain Mathieu, soi-disant étudiant et une jeune allemande surnommée "la panthère" dirigent l’opération, contrôlent les identités, le départ en camions vers la prison du 92e régiment d’infanterie, sélectionnent ceux qui peuvent partir et ceux qui doivent rester. Trente pour cent restent sous les verrous, parmi lesquels les juifs, les étrangers et de nombreux strasbourgeois. Transferts, déportations. Beaucoup n’en sont pas revenus.