Des affrontements lors de la grande manifestation pro-européenne de l'opposition en Ukraine

Try Our New Player
euronews (en français)
2.1K
45 views
  • About
  • Export
  • Add to
La police a repoussé hier à coups de matraques et de gaz lacrymogènes les milliers d’Ukrainiens tentant de prendre d’assaut le siège du gouvernement à Kiev. L’opposition évoque 100 000 personnes, les autorités 20 000. Mais le chiffre est éloquent, du jamais vu depuis la révolution orange de 2004.

En cause, le revirement du président Ianoukovicth qui a renoncé à signer jeudi un accord historique renforçant les liens entre cette ex-république soviétique et l’Union Européenne. Il est accusé d’avoir cédé à la pression économique de Moscou et notamment au “chantage sur les prix” du gaz russe dont l’Ukraine a cruellement besoin.

Plusieurs leaders de l’opposition dont l’ex-boxeur Vitali Klitschko lui ont demandé de revenir sur sa décision avant le sommet européen de Vilnius jeudi et vendredi.

“Notre mission est de bloquer le gouvernement jusqu‘à ce que le gouvernement annule sa décision honteuse et ouvre la voie à l’Union européenne”, lance l’un des leaders de l’opposition.

Tenir c’est précisément l’objectif des manifestants. Même s’il faut camper et dormir dans des tentes sur les principales places de la capitale. Le prix de l’ouverture à l’ouest malgré les risques encourus. Verdict à la fin de la semaine.

0 comments