Accord historique à Genève entre l'Iran et les grandes puissances

euronews (en français)
1,9K
262 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Après dix ans de crise et de blocage et quatre jours de négociations, un accord historique vient d‘être conclu cette nuit à Genève entre les grandes puissances et Téhéran au sujet de son programme nucléaire.

Le droit de l’Iran à enrichir de l’uranium au-delà de 5% sur son sol ne lui a pas été reconnu.

L’accord prévoit un allègement limité des sanctions contre Téhéran en
échange de la suspension de certains volets de son programme
nucléaire. L’Iran va ainsi avoir accès à 4,2 milliards de dollars issus de ses ventes de pétrole jusqu’ici bloqués à l‘étranger s’il respecte ses engagements.

A savoir la neutralisation de son stock d’uranium enrichi à 20% et à l’arrêt de la construction du réacteur à eau lourde d’Arak, l’un des principaux points de blocage des négociations.

“Aujourd’hui, la diplomatie a ouvert une nouvelle voie vers un monde plus sûr – un futur dans lequel nous pourrons vérifier que le programme nucléaire de l’Iran est pacifique, et qu’il ne peut pas se procurer l’arme nucléaire.” s’est félicité Barack Obama. “Même si l’annonce d’aujourd’hui n’est qu’un premier pas, cela constitue un accord historique. Pour la première fois en presque dix ans, nous avons porté un coup d’arrêt au développement du programme nucléaire iranien, et des volets cruciaux du programme seront annulés. L’Iran s’est engagé à mettre un terme à certains niveaux d’enrichissement, et à neutraliser une partie de son stock.”

Le président iranien Hassan Rohani, dont l‘élection en juin a joué un rôle important dans le déblocage de ces négociations a salué l’accord, affirmant qu’il allait ouvrir de nouveaux horizons.

Israël qui voyait d’un mauvais oeil ces discussions a aussi réagi par la voix de son ministre du renseignement. Il a déclaré que l’accord était basé sur une tromperie de Téhéran.

0 commentaire