Kiev inflige un camouflet à Bruxelles suite aux pressions de Moscou

euronews (en français)
1,8K
61 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
“Honte à vous” hurlent les députés ukrainiens de l’opposition : réaction à la suspension par la majorité parlementaire de l’accord d’association avec l’Union européenne, qui devait être signé la semaine prochaine à Vilnius.

Pour les émissaires européens chargés des négociations avec l’Ukraine, Kiev aura donc cédé aux pressions de Moscou.

L’exécutif ukrainien a trahi Bruxelles et son peuple, estime de son côté, Vitali Klitschko, icône de la boxe et de l’opposition.

“La déclaration de Mr Azarov, le Premier minister ukrainien, est complètement en contradiction avec ses déclarations précédentes et avec celle du Président Ianoukovitch en ce qui concerne l’intégration européenne. Cela veut dire que, depuis très longtemps, ils nous ont menés par le bout du nez. Il faut dire la vérité, ils ont menti aux autres chefs d’Etats, à la communauté internationale ainsi qu’aux Ukrainiens”, a déclaré Vitali Klitschko.

Car la Russie a fait comprendre à Kiev qu’elle pourrait se passer des importations ukrainiennes, à l’avenir, en cas de rapprochement de son ancienne république soviétique avec l’Union européenne.

“Nous n’avons reçu aucune garantie de la part de nos partenaires européens que les pertes occasionnées, ces quatre derniers mois, par la dégradation de nos relations avec la Russie, seraient compensées par la vente de nos produits sur le marché européen”, s’est justifié Yuriy Boyko, le vice-Premier ministre ukrainien.

Le commissaire européen à l‘élargissement, le tchèque Stefan Füle, a annulé son déplacement à Kiev, d’autant que le parlement ukrainien a également refusé, ce jeudi, de voter une loi permettant à Ioulia Timochenko de sortir de prison pour se faire soigner à l‘étranger.

“Pour les diplomates occidentaux présents à Kiev, c’est une grande déception. Ils ne s’attendaient pas à ce que Kiev change d’avis. Certains veulent croire qu’il s’agit d’un enième stratagème de l’Ukraine pour obtenir le meilleur compromis possible. Mais pour la grande majorité des diplomates, c’est une énorme victoire pour Moscou qui voit l’Ukraine prendre ses distances avec l’Union européenne”, conclut Sergio Cantone, le correspondant d’euronews à Kiev.

0 commentaire