Liban: la crainte d'un embrasement après l'attaque contre l'Iran

euronews (en français)
2,1K
8 212 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
La presse libanaise exprime ses craintes après le double attentat hier contre l’ambassade d’Iran à Beyrouth. C’est la première attaque contre Téhéran depuis le début du conflit syrien. Une vingtaine de personnes ont perdu la vie dans ce quartier à majorité chiite, bastion du Hezbollah, puissant mouvement chiite et allié de l’Iran. Le groupe djihadiste qui a revendiqué le double attentat a prévenu que les attaques se poursuivraient tant que le Hezbollah continuerait de combattre en Syrie aux côtés du régime de Bachar al-Assad.

“Ma réaction est brève et ferme parce que le Liban est ciblé, parce que le Liban est un pays de la résistance et ils ne veulent pas que cela soit ainsi, des pays du Golfe aux Etats-Unis en passant par Israël, notre principal ennemi”, indiquait ce matin un résident à Beyrouth. “Nous leur disons quoi que vous fassiez et quelque soit ceux que tuez, nous avons une citation de l’imam Khomeini qui dit:“Tuez-nous, notre peuple sera plus conscient”.
Le président libanais Michel Sleimane a promis à son homologue iranien de tout faire “pour identifier les coupables”. L’Iran et le Hezbollah ont accusé Israël d‘être derrière la double attaque suicide. Le régime syrien de Bachar al-Assad a pointé du doigt les monarchies pétrolières du Golfe. qui, selon lui, financeraient et armeraient les rebelles syriens.

Avec AFP et Reuters

0 commentaire