Advertising Console

    Insémination de rhinocéros blancs au Zoo de Montpellier

    Reposter
    ville de montpellier

    par ville de montpellier

    141
    86 111 vues
    Le mercredi 30 octobre le Parc Zoologique de Montpellier a procédé à l’insémination artificielle de ses deux femelles rhinocéros blancs.

    Dans le cadre de ses missions de conservation des espèces animales, le parc zoologique de Montpellier procède à l’insémination artificielle de ses deux femelles rhinocéros blancs « Malénane » et « Djabulani ». En plus de ces deux femelles le parc zoologique possède un mâle, Djobi âgé de 11 ans. Ces trois rhinocéros blancs, en très bonne santé, n’arrivent pas à se reproduire naturellement pour des raisons non connues.
    D’où l'intérêt de cette opération qui doit permettre de favoriser les conditions optimales de reproduction de l’espèce et de tester les qualités reproductives des animaux.

    Evènement s’il en est ! Compte tenu du caractère exceptionnel de ce type d’opération qui relève d’un défi zootechnique. En effet, il s’agit d’anesthésier des animaux sauvages dont le poids peut atteindre 2.5 tonnes et de procéder à l’insémination des femelles. Cela permettra aussi de rechercher les causes de la non reproduction des trois rhinocéros en testant le sperme du mâle, et l’appareil reproductif des femelles. Afin de procéder à cette opération rare et très technique une équipe allemande, composée de deux spécialistes dans la reproduction des grands herbivores, a fait le voyage depuis le Leibnis Institute for Zoo and Wildlife research de Berlin. En collaboration avec les équipes vétérinaire et animalière du parc zoologique de Montpellier, ils vont procéder à l’électrostimulation de Djobi afin de récupérer son sperme et à l’examen gynécologique et l’insémination de « Malénane » et « Djabulani ».

    Le rhinocéros blanc, mammifère originaire d’Afrique du Sud, est une espèce en danger et protégée. Elle fait partie de la liste rouge de l’UICN (l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature) : statut quasi menacé. Bien que 20 405 individus aient été recensés en 2012 en Afrique, le nombre de spécimens tués représente, en 2012 : 3% de la population, dont 745 individus braconnés en 2012.
    Depuis le début de l’année 2013, un rhinocéros est tué toutes les 11h en Afrique !

    La préservation de cette espèce, par sa reproduction, est donc un enjeu important. Le Parc Zoologique de Montpellier adhère à l’E.A.Z.A. (European Association of Zoos and Aquaria) qui pilote les programmes d’élevages. L’objectif étant de coordonner la gestion et la reproduction en captivité pour les espèces menacées (espèces classées vulnérables ou en danger d’extinction selon les critères de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature).

    Le Parc Zoologique de Montpellier remplit ainsi sa mission de conservation des espèces animales.