Le Croyant puise sa force dans sa consécration à Allah

Découvrir le nouveau player
ToolStudAudioVisuel
31
50 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Production & Réalisation : toolstudaudiovisuel.com
Audio,Voix Off,Mixage : toolstudaudiovisuel.com
Montage vidéo: Cine Deen

Vous avez un projet ! Vous recherchez une voix ou vidéo ! Toolstudaudiovisuel.com

contact@toolstudaudiovisuel.com

Parmi les membres de la communauté des Fils d'Israël, un homme croyant constata l'existence d'un arbre qui était adoré en dehors d'Allah. Il saisit sa hache et se dirigea vers l'arbre avec l'intention ferme de l'abattre. En chemin, satan se présenta devant lui sous la forme d'un homme. Le damné lui dit : « - Ou vas-tu ? - Je vais couper cet arbre auquel les gens rendent culte en dehors d'Allah.
-Tu ne peux pas le faire parce que je vais t'en empêcher , répliqua satan. » Le croyant le frappa et le terrassa puis se dirigea vers l'arbre pour l'abattre. Satan lui barra le chemin une deuxième fois et le croyant le terrassa de nouveau. Satan fit une troisième tentative et fut terrassé une fois encore. Satan lui dit « T'indiquerai-je quelque chose de meilleur ? Ne coupe pas cet arbre et tu trouveras chaque matin deux dinars sous ton oreiller. - Comment cela peut-il arriver ? -Je m'en charge le rassura le damné. »

Le lendemain matin, le croyant trouva deux dinars sous son oreiller. Le jour d'après, il fouilla sous son oreiller, mais ne trouva rien. Il se leva en colère et se dirigea vers l'arbre pour l'abattre. Satan alla à sa rencontre et lui demanda « Ou vas-tu ? Je vais couper cet arbre auquel on rend culte en dehors d'Allah, lui répond-il. Tu mens lui répliqua satan, et tu seras incapable de le faire. » Le croyant voulut quand même continuer son chemin, mais satan le jeta net à terre et l'étrangla au point que celui-ci faillit mourir. « Sais tu qui je suis ? » lui demanda le maudit avant de poursuivre : « Je suis Satan. Tu es venu la première fois en colère contre le fait qu'on donne un associé à Allah. C'est pourquoi je n'ai pas réussi t'avoir. Je t'ai alors trompé avec les deux dinars. Ce qui suscita ta colère cette fois n'est pas le fait qu'on rende culte à un arbre en dehors d'Allah, mais le fait de ne pas trouver les dinars. Tu es alors venu abattre l'arbre dans cet état d'esprit et je t'ai vaincu. »

Morale de l'histoire

A partir de là on comprend que l'œuvre qui n'est pas accomplie en vue de plaire à Allah, son auteur n'en tire aucun profit, ni dans ce monde, ni dans l'Autre et que le croyant puise sa fore en Allah et offre la consécration de son œuvre à Lui exalté soit-il

0 commentaire