La Commission s'attaque à la résistance aux antibiotiques

euronews (en français)
1,7K
26 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
“Souvent, quand j’ai une grippe ou une angine.”
“C’est dans le cas de virus, non ?”
“Pas en cas de virus, seulement en cas d’infection bactérienne.”

C’est exact, les antibiotiques ne soignent que les infections bactériennes, pas les autres. Cette réalité, seuls 40% des gens la connaissent, d’après un sondage de la Commission européenne. 18% reconnaissent même avoir pris des antibiotiques en cas de grippe.

Cette consommation excessive n’est pas sans conséquence: certaines bactéries sont devenues résistantes aux traitements, causant quelque 25 000 morts chaque année en Europe.

Pour cette microbiologiste, l’utilisation des antibiotiques doit être plus ciblée.

Surbhi Malhotra-Kumar
Microbiologiste, Vaccine & Infectious Diseases Institute de l’Université d’Anvers

Je crois qu’on consomme encore trop d’antibiotiques. Si on a des outils de diagnostic rapides qui peuvent être installés dans les cabinets des généralistes, celui-ci prend un échantillon et il sait immédiatement, en une demi-heure, s’il s’agit d’une infection virale ou bactérienne. Il peut alors expliquer au patient que cette infection nécessite ou pas des antibiotiques. Je pense que cela ferait une grosse différence.

La Commission européenne travaille sur de nouvelles mesures pour tenter de régler ce problème. Des mesures qui viseront également à assurer une utilisation plus appropriée des antibiotiques dans le secteur vétérinaire.

Tonio Borg
Commissaire européen à la Santé

Certains Etats-membres ont déjà des mesures encore plus drastiques. Ils ont interdit que certains antibiotiques importants pour la santé humaine soient utilisés pour les animaux.

Quinze projets de recherche ont pour but de développer de nouveaux antibiotiques ou des vaccins, le tout pour un total de 91 millions d’euros.

0 commentaire