Philippines : la distribution de l'aide rencontre quelques problèmes à Tacloban

Découvrir le nouveau player
euronews (en français)
2,2K
222 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
L’aide tant attendue est enfin arrivée aux Philippines. Hélicoptères et avions se succèdent sur les différentes îles sinistrées, comme ici à Cebu, mais aussi sur l‘île voisine de Leyte où s’est concentrée la fureur du typhon Haiyan.
Ainsi des palettes d’eau et de nourriture ont été livrés à l’aéroport de Tacloban, l’une des villes les plus meurtries, malheureusement, autorités et ONG se heurtent au problème de la distribution, comme nous l’explique Csaba Lukács, membre d’une équipe de secours hongroise.

“Toutes les quinze minutes un avion atterri. Les militaires s’occupent de le décharger. Le problème c’est qu’il n’y a pas de carburant sur l‘île, donc il est impossible d’apporter les biens de première nécessité aux habitants de la ville. Ceux qui viennent à l’aéroport, qui est à 11 km du centre-ville, peuvent récupérer l’aide. Les équipes hongroises et les équipes internationales font tout ce qui est en leur pouvoir. (...) Après avoir quitté l’aéroport, après plusieurs centaines de mètres, sur le bas côté le sol était jonché de cadavres. Sous les arrêts de bus des corps étaient entassés dans des sacs. Les autorités ont commencé à ramasser les cadavres mais seulement sur les routes principales. Personne ne sait combien de corps se trouvent dans la campagne environnante et dans les villages éloignés.”

S’occuper du ramassage des corps est une priorité pour les autorités afin d’empêcher le développement d‘épidémies.

Les Nations Unies estiment qu’un peu plus de 300 millions d’euros sont nécessaires pour faire face à l’urgence. Même les plus petites contributions peuvent faire la différence.

0 commentaire