Les Philippines en proie au désespoir, à la colère et à la peur

euronews (en français)
2,1K
686 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Les zones les plus touchées des Philippines en proie à l’anarchie. A Tacloban, sur l‘île de Leyte, l’un de endroits les plus ravagés par le typhon Haiyan c’est le désespoir, la colère et la peur qui règnent.

Outre la violence, sporadique, les survivants attendent une aide qui peine à venir.

Beaucoup se sont rendus à l’aéroport dans l’espoir d‘être emmenés à Manille ou ailleurs.

Comme cette femme :
“Nous nous sommes inscrit la nuit dernière, mais nous n’avons pas encore été appelés pour monter dans l’avion. On tourne en rond ici. Je me sens mal pour mes enfants car nous n’avons même pas d’eau… de l’eau, même ça nous n’en avons pas !”

Des milliers de personnes attendent leur tour, et la priorité est donnée aux blessés.

Tacloban a subi de plein fouet des vents de plus de 300 km/h. Ici le bilan pourrait s‘élever à plusieurs milliers de morts et tout autant de blessés.

Les autorités ont deux préoccupations d’importance.

Tout d’abord rétablir de toute urgence l’ordre. En effet les scènes de violences et de pillage se multiplient. Et certains en profitent pour récupérer des qui ne sont même pas de première nécessité. Alors que les entrepôts sont vides, les pillards s’en prennent aux particuliers.

Puis pour des questions de santé publique, il s’agit de récupérer les corps des victimes et empêcher le déclenchement d‘épidémies.

Le bilan devrait encore s’alourdir. Une trentaine de localités n’ont toujours pas pu être contactées. Le bilan officiel du gouvernement philippin fait état de 2275 décès confirmés et moins d’une centaine de disparus. L’ONU a lancé un appel pour récolter quelque 225 millions d’euros pour venir en aide à la population.

0 commentaire