Question au gouvernement sur la République attaquée

Olivier Faure
12
148 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Question posée au Premier ministre le 12/11/2013

Monsieur le président,

Mes chers collègues,

La France est un grand pays. Et tous ensemble, nous formons une Nation qui s'est forgée autour de trois valeurs : liberté, égalité, fraternité.

C'est au nom de ces trois mots qu'un million quatre cent mille soldats se sont fait hacher sous la mitraille lors de la "grande guerre".

C'est cette France-là dont nous sommes les héritiers. Cette France qui a su traverser les épreuves. Cette France et ces Français auxquels le Président de la République a rendu hommage hier.

Hier justement nous avons assisté à de nouvelles manifestations de haine qui ne peuvent être tolérées parce qu'elles visent la République elle même, au delà de la personne du président.

Il existe des courants fanatiques qui aujourd'hui refont surface.

Ici c'est une ministre que l'on outrage parce qu'elle est noire, là une loi de la République que l’on refuse de voir appliquée, ou pire des élus que l'on poignarde.

Et partout la même violence contre la démocratie, contre le suffrage universel, contre la République.

Sans confondre les causes, il y a aujourd'hui des manifestants qui expriment leur désaccord par la destruction de radars et de portiques qui ont été, dans les deux cas, voulus par l'ensemble des groupes parlementaires. Ce n'est pas davantage admissible.

Monsieur le Premier ministre, au nom de tous les collègues de mon groupe, je veux réaffirmer avec vous la nécessité de maintenir l'autorité de l'Etat, c'est-à-dire la défense de la démocratie et de la République elle-même.

0 commentaire