Oya Light présente une solution de LiFi avec une luminaire économe et communicant au CES 2014

Bernard Neumeister
3
128 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Un luminaire économe et communicant

Le luminaire Oya Light, une dalle extra plate à base de LED, apporte au bâtiment confort, efficacité lumineuse et économies d’énergie. Associé au système de LIFI co-développé avec Luciom, les diodes électroluminescentes s’allument et s’éteignent à la manière du télégraphe de Chappe pour transmettre de l’information. C’est la modulation de lumière appelée aussi LIFI. La vraie nouveauté par rapport au « morse », c’est que rien n’est visible à l’oeil nu. L’information est présente sous forme de lumière codée et sécurisée ; les renseignements transmis peuvent être de différentes natures : texte, musique, données spatio-temporelles. Un photorécepteur permet de décoder le message et d’en faire bon usage.

Des données sécurisées avec une géolocalisation indoor

Les applications de ce luminaire intelligent sont nombreuses. A commencer par la sécurisation des données. En effet, l’information est transmise au récepteur uniquement dans le champ de la lumière. Cela limite les interférences et les piratages. Les demandeurs de ce service sont par exemple les banques et assurances qui veulent s’assurer de réseaux d’informations sécurisés, ou les hôpitaux où le LIFI permet de s’assurer du bon fonctionnement des appareils médicaux sans interférence comme avec le WIFI. Le luminaire devient alors une balise qui permet de localiser l’utilisateur là où la géolocalisation GPS est impossible. Par exemple, quand les urgentistes du Samu viennent chercher un malade dans un immeuble, ils n’ont pas de problèmes pour arriver jusqu’au bâtiment. Le GPS leur suffit. Mais pour trouver l’appartement du patient, ils doivent souvent se débrouiller par leurs propres moyens et peuvent parfois perdre du temps. Avec la technologie LIFI et les outils mobiles développés par Ainsi, ils seront guidés par la lumière vers la position exacte de la personne qu’ils viennent secourir.

Le prochain challenge

La technologie requise pour les applications de géo-localisation est disponible dès maintenant en démonstration et le sera fin 2013 en production. Le système ne permet pas aujourd’hui une communication bidirectionnelle. C’est la prochaine étape et le challenge que se sont lancées les 3 startup pour le CES de Las Vegas.

Les commentaires sont désactivés pour cette vidéo.