Advertising Console

    Kidal reste trop dangereux pour les journalistes

    Reposter
    TV5MONDE Internationales

    par TV5MONDE Internationales

    86
    12 vues
    A la question de savoir si les journalistes peuvent venir aujourd'hui à Kidal, la réponse de Cheick Oumar Diarrah est catégorique : "Non, vous ne pouvez pas, parce qu'il y a l'insécurité". Ce sont les "porteurs d'armes illégaux" qui "empêchent les journalistes d'être présents dans Kidal". Preuve de l'impuissance de l'Etat malien dans cette ville, il décrit la situation "humiliante" du gouverneur qui dort sur des matelas avec ses collègues dans une pièce du palais présidentiel. "Cela est indigne de la République".