Les Kenyans réclament une justice appropriée pour les victimes de viols

euronews (en français)
2,1K
11 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
La banalisation d’un viol collectif au Kenya continue d‘émouvoir le pays.
En octobre dernier une jeune fille de seize a été violée et laissée pour morte dans une fosse septique.
Pour toute justice, la police a obligé les agresseurs… à tondre la pelouse autour du commissariat!

Depuis l’affaire a fait le tour du pays, la mère de la victime raconte le calvaire enduré...
“J’ai demandé à la police ce que je devais faire. Ils m’ont dit d’emmener ma fille à la pharmacie. Mais aucun test n’a pu être effectué là-bas. Ils m’ont dit de m’assurer que ma fille prendrait bien des analgésiques. Au bout d’une semaine, ma fille ne se sentait pas bien, je me demandais quoi faire, mais il était déjà trop tard pour obtenir justice, l’affaire était classée”, a expliqué la maman de la jeune fille violée.

Aujourd’hui la communauté locale, dans la région de Busia réclame une justice plus approprié. Souvent au Kenya on demande aux victimes de viols de se taire et de quitter le village.

0 commentaire