Advertising Console

    Ça Vous Regarde - Le débat : Écotaxe : les « bonnets rouges » défient le pouvoir…

    Reposter
    LCP

    par LCP

    2,5K
    1 390 vues

    Chaque soir, Arnaud Ardoin et ses invités débattent avec vous, dès 19h45, en direct sur www.lcp.fr.



    Écotaxe : les « bonnets rouges » défient le pouvoir…



    Depuis plusieurs jours, gauche et droite se renvoient la responsabilité de l’instauration de l’écotaxe, et surtout du contrat passé avec la société Ecomouv’, consortium détenu à 70% par des Italiens. En 2011, lorsque Écomouv’ avait remporté l’appel d’offres lancé par l’État, son concurrent, le Français Sanef, avait porté plainte estimant que de sérieux soupçons entachaient le marché. Le tribunal administratif avait donné gain de cause à la Sanef estimant que le contrat était effectivement entaché de nombreuses irrégularités.



    En outre, l’écotaxe, suspendue la semaine dernière, était censée rapporter 1,15 milliard d’euros par an, dont 20 %, soit 250 millions d’euros, destinés à Ecomouv’. Interrogé sur la responsabilité de la précédente majorité, à laquelle il appartenait, Jean-François Copé a répondu que l’écotaxe avait été décidée puis reportée "pour des raisons qui tenaient à la crise financière" et a jugé "aberrant" le coût de collecte de la taxe au bénéfice d’Ecomouv’. Le contrat avait alors été signé par François Fillon, Nathalie Kosciusko-Morizet et Valérie Pécresse, alors respectivement Ministres de l’Écologie et du Budget.



    Du côté de la majorité actuelle, Pierre Moscovici a qualifié mardi de "gonflés" les ténors de l’opposition qui critiquent le gouvernement à propos de l’écotaxe, suspendue jusqu’à nouvel ordre sur fond de mobilisation en Bretagne. Le mouvement des « bonnets rouges », dont l’ultimatum pour la suppression définitive de l’écotaxe a expiré mercredi à midi, se réunit d’ailleurs déjà pour organiser de nouvelles actions de grande ampleur.



    Invités :



  • Bertrand Pancher, député UDI de la Meuse

  • Sandrine Mazetier, députée PS de Paris

  • Benoît Hartmann, porte-parole de France Nature Environnement

  • Patrick Fairier, président de la coopérative du Gouessant à Lamballe (Côtes-d’Armor)


  • Pour cette cinquième saison, découvrez notre formule entièrement consacrée à l’actualité avec davantage d’interactivité…
    Commentez en direct votre rendez-vous quotidien sur les réseaux sociaux.

    Nous attendons toutes vos réactions sur notre page Facebook et sur Twitter via le hashtag : #CVR, une émission en permanence connectée !

    Retrouvez-nous égaleme