Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Liker
À regarder plus tard
Partager
Ajouter

Combat final

il y a 4 ans257 views

La troupe du petit Meschin

Le projet « Petit Meschin » est né il y a maintenant trois ans, de la rencontre entre un forgeron, un logisticien et un muséographe. Chacun à notre manière, nous promouvons et partageons notre « culture » du Moyen Age avec tous les publics, enfants ou adultes. Plus que des professionnels : nous sommes avant tous des passionnés d’histoire !

Nous mettons donc tout en œuvre pour respecter nos sources historiques dans le détail des tenues, des équipements, des pratiques.



Le contexte historique:

Nous voici en plein cœur d’une longue guerre, cette guerre qui, dira-t'on, dura plus de cent ans.

1355. Edouard III, alors roi d’Angleterre, confie la lieutenance de la Guyenne à son fils Edouard de Woodstock (le Prince Noir). De sombres jours s’annoncent en Languedoc, la guerre se rapproche. Nombreux sont ceux qui, parmi le peuple de Gascogne, répondent à l’appel des crieurs du seigneur Captal de Buch, capitaine de renom, fidèle allié du Prince Noir.

"Louis de Catalo", un écuyer de petite noblesse issu des alentours de Montauban, est comme beaucoup d’autres de son état en cette seconde moitié du XIVe siècle, plus ou moins ruiné. Rongé par l'ambition, il refuse de suivre le chemin de son père, vieil homme attaché à une petite seigneurie morcelée qui rapporte trop peu. Impossible d'éteindre ce feu qui brûle en lui : en ces temps troublés, la guerre est un moyen rapide pour se faire reconnaître et s’enrichir. L'appel du Captal de Buch est une aubaine !

Le voici donc en quête d’hommes pour constituer « une montre ». Grâce à cette poignée de mercenaires, il pourra facilement offrir ses services à ces grands capitaines qui ravagent le pays. Et, qui sait... Peut-être devenir l'un d'eux.



PETIT MESCHIN

Au Moyen Age on utilisait le mot « meschin » pour désigner un jeune homme ou un valet.

On ne connaît pas exactement le vrai nom de « Petit Meschin », ce personnage illustre et impitoyable... Peut-être Perrin de Sasine.

D’origine Gasconne, il apparaît dès 1358 aux cotés de Séguin de Badefoll, pour servir les Anglais.

A-t-il lui aussi participé à la bataille de Poitiers en 1356 ?

Comme beaucoup d’autres chefs mercenaires, après le traité de Bretigny en 1360, il rejoint une grande compagnie que l’on nomme les « Tards Venus ».

D’après le chroniqueur Jean Froissart, il participe à la bataille de Brignais en 1362 contre les troupes Françaises, alors dirigées par Jacques de Bourbon, le Comte de la marche.

En 1365, il rejoint les troupes de Du Guesclin pour guerroyer en Espagne.

Puis, en 1368, à l'occasion des guerres menées en Provence. Il est recruté par le Duc d’Anjou, frère du Roi de France (lieutenant en Languedoc et comte de Provence),

Complotant contre ce dernier pour le parti Anglais, Petit Meschin est capturé et exécuté à Toulouse en 1369.

Signaler cette vidéo

Quel est le problème ?

Intégrer la vidéo

Combat final
Lecture auto
<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x16vrq8" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe>
Intégrer la vidéo à votre site avec le code d'intégration ci-dessus