Victoire historique de l'armée congolaise contre les rebelles du M23

224 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Les derniers combattants du Mouvement du 23 Mars ont été chassés hier des deux dernières positions qu’ils occupaient dans les montagnes du Nord-Kivu, frontalières du Rwanda et de l’Ouganda.

En une dizaine de jours, l’armée loyaliste a repris l’intégralité du territoire qu’occupait le M23 grâce au soutien logistique et stratégique de la force des Nations Unies au Congo.

“ça ce n’est qu’une étape, ce n’est pas la fin de la guerre, car il y a encore d’autres groupes qui ont encore des armes sur le territoire congolais, et nous allons également les désarmer par la force s’ils ne veulent pas obtempérer à notre appel de déposer pacifiquement les armes”, explique le porte-parole des forces congolaises.

Province riche en ressources naturelles, le Nord-Kivu est le foyer de rébellions qui menace la stabilité de la région des Grands Lacs depuis une vingtaine d’années.

Ce conflit a provoqué un exode massif avec des milliers de réfugiés et de déplacés qui ont fuit les violents combats.

La France, les Etats-Unis et l’ONU ont salué la fin du M23 et appelé au désarmement de tous les groupes armés en signant des accords de principe. Une nouvelle milice, celles des FDLR pourrait être la prochaine menace mais Kinshasa se dit prêt à agir pour la désarmer.

0 commentaire