Tuerie de Chevaline : la gendarmerie française diffuse le portrait robot du mystérieux motard

Découvrir le nouveau player
194 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Relancer l’enquête sur le quadruple meurtre de Chevaline : c’est l’objectif de la diffusion ce lundi du portrait-robot du motard aperçu sur la route de Haute-Savoie peu de temps avant la tuerie.

Le 5 septembre 2012, Saad al-Hilli, un chef d’entreprise britannique d’origine irakienne, sa femme et sa belle-mère, avaient été tués de plusieurs balles dans la tête à bord de leur véhicule. Un cycliste de la région avait aussi été abattu.

La gendarmerie met l’accent sur le casque du motard. De couleur foncée avec ouverture latérale, il a été diffusé à moins de 8.000 exemplaires. Les investigations effectuées depuis n’ont pas permis de remonter jusqu’au suspect. Un 4X4 BMW à conduite à droite est également recherché. Il aurait filé la voiture de la famille al-Hilli.

Plus d’un an après les faits, les enquêteurs font toujours l’hypothèse de meurtres commandités. Ils s’intéressent à trois pistes principales : le conflit familial sur fond d’héritage, l’Irak et l’espionnage industriel.

0 commentaire