La sécurité alimentaire

Découvrir le nouveau player
tchels0o

par tchels0o

937
710 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
De l’aflatoxine dans les cacahuètes, de l’histamine dans le poisson ou des salmonelles dans la charcuterie, et même des substances toxiques dans les contenants ! Les produits alimentaires réservent de plus en plus de surprises aux laboratoires européens chargés d’effectuer des contrôles sur leurs échantillons. Chaque jour, des produits de consommation courante présentant un danger pour la santé sont retirés en urgence des rayons par les autorités sanitaires. En Europe, pas une semaine ne s'écoule sans qu'une alerte alimentaire ne soit lancée. La liste des scandales alimentaires, aux conséquences parfois mortelles, ne cesse de s'allonger. La France, comme l'Europe, importent toujours plus de produits alimentaires, venant de pays où les conditions de fabrication sont souvent difficiles à contrôler. En ligne de mire : les pays d'Asie, et surtout... la Chine. Aujourd’hui, en Europe, une grande partie des produits alimentaires est importée de pays comme la Chine, où les conditions de fabrication sont parfois difficiles à contrôler. C’est le cas notamment des tomates transformées en coulis ou des asperges vendues en bocaux. Alors que les vendeurs ont l’obligation d’indiquer le pays d’origine pour les viandes, les fruits et légumes frais, ils ne sont pas tenus de le faire pour les produits transformés. Les journalistes ont mené l’enquête sur les systèmes de contrôle mis en place en France, en Belgique et en Chine..

1 commentaire

Excellent reportage, clair, bien documenté et bien illustré. On en apprend beaucoup et surtout comment la société capitaliste mondialisée met la santé des consommateurs en grand danger … pour le plus grand profit de ces nombreux « intermédiaires », vendeurs et acheteurs de tous les pays, et autres traders sans scrupules, qui optimisent leurs gains au détriment de la qualité des produits, ces produits que les Etats ont de plus en plus de mal à contrôler. Le citoyen français est de plus en plus désinformé, et même trompé, et dans le même temps, le pauvre agriculteur chinois est exploité de manière encore plus efficace … Bravo, le progrès ! A quand une société basée non sur le profit de quelques-uns, mais sur le « À chacun, selon ses besoins », ces derniers n’étant plus exacerbés par une publicité mensongère et outrancière?
Par Georys en avril