La ministre italienne de la Justice au coeur d'un scandale

euronews (en français)
1,9K
69 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Anna Maria Cancellieri est soupçonnée d’avoir indûment fait libérer un détenu, la fille d’un magnat des assurances, incarcérée pour des manipulations financières.

Giulia Ligresti est sortie de prison le 28 août et a été placée en résidence surveillée. Pour certains, elle aurait bénéficié d’un traitement de faveur grâce aux liens étroits qui unissent sa famille à celle de la ministre.

Anna Maria Cancellieri estime avoir agi en conscience car Giulia Ligresti était gravement malade et souffrait d’anorexie.

“J’ai agi parce qu’elle pouvait mourir”, a-t-elle déclaré. “Je me demande ce qui se serait passé si elle était morte. Posez vous cette question : qui aurait été responsable ? Ne sommes-nous donc pas tous égaux devant la loi ?”, a ajouté Anna Maria Cancellieri.

Le scandale a éclaté, jeudi, lorsque le quotidien la Repubblica a revélé que la ministre de la Justice avait assuré les membres de la famille Ligresti de son soutien, lors de leur arrestation. Le journal a publié la transcription d’une conversation téléphonique entre Anna Maria Cancellieri et la mère de Giulia Ligresti.

Le mouvement Cinq étoiles de Beppe Grillo appelle à sa démission. Elle comparaîtra devant le parlement, mardi.

Par ailleurs, le fils de la ministre a travaillé pour la famille Ligresti au sein d’une compagnie d’assurance. Il y a gagné plusieurs millions d’euros en très peu de temps… de quoi alimenter les doutes sur la probité de la Garde des Sceaux.

0 commentaire