Advertising Console

    Dérapage sur les otages N. Vallaud-Belkacem «atterrée» propos de Marine Le Pen Le fil info Public Sénat

    Reposter
    Josepha Coccinelle

    par Josepha Coccinelle

    164
    90 vues
    Chassez le naturel, il revient au galop. Marine Le Pen avoir « ressenti un malaise » en regardant à la télévision le retour des quatre hommes otages au Niger et s’est dite « dubitative ». « J'ai trouvé ces images étonnantes, cette extrême réserve étonnante, leur habillement étonnant », a lancé la présidente du FN sur Europe 1. Elle a ensuite plaidé « la maladresse ». La gauche a vite dénoncé ces déclarations. Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, a qualifié sur Public Sénat les propos de la présidente du FN « d’inadmissibles ». « J’ai été absolument atterré en les entendant » a-t-elle expliqué sur le plateau de l’émission d’On refait la séance. « Tout le monde devrait se réjouir de leur retour. Au lieu de quoi Marine Le Pen trouve un sujet à exploiter politiquement, leur tenue vestimentaire. Elle aurait mieux fait de se taire », a affirmé la ministre. Elle ajoute : « Je ne crois pas que ce soit un dérapage. Je crois que l’expression de Marine Le Pen était au contraire tout à fait cohérente avec le fond de sa pensée ».«Marine Le Pen vient de rentrer dans le rang de la famille Le Pen» La porte-parole du PS, la sénatrice Laurence Rossignol, estime de son côté que la responsable d’extrême droite « rentre dans le rang ». « Le problème avec les Le Pen, c’est la constance dans l’incapacité à tenir longtemps les tentatives de respectabilité. Marine Le Pen a essayé de devenir une femme politique respectable comme son père avait essayé de le faire dans le passé. Et il y a toujours un moment donné où leurs efforts s’effondrent devant la réalité de ce qu’ils sont » a affirmé Laurence Rossignol, invitée aussi de Public Sénat.