Double meurtre en Grèce, la peur d'une déstabilisation du pays

euronews (en français)
2,1K
68 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
La stabilité politique de la Grèce est-elle menacée ? Oui, affirment ce samedi de nombreux journaux, au lendemain du double meurtre survenu devant le siège du parti néo-nazi Aube Dorée.

Les enquêteurs poursuivent leur travail sur les lieux du crime. Ils étudient les vidéos des caméras de surveillance.

Les deux jeunes hommes abattus avaient moins de trente ans. Un troisième homme a été grièvement blessé. Les assassins ont réussi à prendre la fuite.

“Mon bus avait du retard, raconte un témoin. J’ai donc décidé de rentrer à pied. Je venais de quitter l’arrêt de bus quand j’ai entendu les coups de feu. Je me suis retourné et j’ai vu les jeunes qui gisaient par terre”.

“On ne peut pas dire aujourd’hui avec précision quels sont les motifs de ces meurtres, c’est aux enquêteurs de le dire”, commente Dimitris Koukoutsis, un des députés du parti Aube Dorée. “Mais, ajoute-t-il, ce que nous, on dit depuis le début, c’est que nous sommes la cible à la fois des médias et du gouvernement”.

Les enquêteurs doivent dire qui a tiré les coups de feu mortels. Mais au-delà, la question, comme toujours dans ce genre de cas, c’est de savoir à qui profite le crime.

D’après notre correspondant en Grèce, Stamatis Giannisis, “la police cherche à savoir s’il existe des liens entre le terrorisme et le crime organisé”. En tout cas, dit-il, “le sang-froid avec lequel les membres du parti Aube Dorée ont été abattus pourrait donner des indications dans ce sens aux enquêteurs.”

0 commentaire