Bakou accueillera les Jeux européens en 2015

euronews (en français)
2,1K
39 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
C’est au bord de la mer Caspienne, au pied des gratte-ciel de Bakou, qu’aura lieu la première édition des Jeux européens. 5.600 sportifs originaires de 49 pays viendront en découdre dans la capitale de l’Azerbaïdjan du 12 au 28 juin 2015. Ils se mesureront dans 18 disciplines, parmi lesquelles le handball, le volley-ball, la boxe, l’escrime, le judo, le karaté, le triathlon, ou bien encore le rugby à 7.

Le projet est né en 2009 pour réparer une anomalie: l’Europe était jusqu‘à présent le seul continent à ne pas proposer ce genre d‘évènement, calqué sur ce qui fait ailleurs, à l’image des Jeux asiatiques ou des Jeux panaméricains. La compétition devrait se dérouler tous les quatre ans, l’année précédant les J.O., avec l’ambition affichée de servir de répétition générale pour les sportifs européens visant la récompense suprême.

Les épreuves se disputeront dans 21 sites; certains sont en construction, d’autres sont déjà prêts, comme ont pu le constater les experts en visite d’inspection à Bakou. C’est le cas notamment du Hall de cristal, qui a accueilli le 57e Concours Eurovision de la chanson en mai 2012. Initiateur de ces jeux européens, l’Irlandais Patrick Hickey, le président des Comités olympiques européens, s’en souvient très bien.

Patrick Hickey : “Je suis très impressionné par le Hall de cristal. Je suis déjà venu ici avant, j‘étais là en fait pour le concours de l’Eurovision donc je sais à quel point c’est un lieu merveilleux. Je pense que cela va créer une super atmosphère pour les athlètes et pour les fans. Je pense que ce sera superbe. “

Azad Rahimov est le ministre de la jeunesse et des sports de l’Azerbaïdjan : “C’est très important pour un jeune pays comme le nôtre, indépendant depuis seulement 21 ans, de placer notre drapeau sur la carte du monde, de marquer notre appartenance à l’Europe et aussi d’accueillir l’Europe en Azerbaïdjan. Nous sentons qu’il y a beaucoup de changements à travers le pays, dans bien des domaines, dans différentes organisations, y compris les organisations gouvernementales, et nous avons amélioré le système des transports. Pas mal de jeunes gens apprendront de nouvelles choses durant les Jeux et ils en tireront une grande expérience pour l’avenir”.

Quant aux infrastructures bâties pour les Jeux, elles seront réutilisées ultérieurement. Exemple parmi d’autres: le village des athlètes implanté dans Bakou. Un village qui se veut à la fois fonctionnel et ultra-moderne, dixit Erkin Nasirli.

Erkin Nasirli : “L’objectif principal pour n’importe quel village de ce type, c’est de faire en sorte que les athlètes s’y sentent bien, qu’ils n’y rencontrent aucune difficulté, aucun problème, et je suis persuadé que ce village atteindra le standing auquel s’attendent les athlètes.”

Pour Bakou, ces Jeux européens sont plus qu’un lot de consolation après avoir postulé à deux reprises, en vain, pour accueillir les Jeux Olympiques. Pour 2016, c’est la ville de Rio de Janeiro qui a été choisie et pour 2020, Tokyo, ce qui – alternance des continents oblige – laisse ses chances à l’Azerbaïdjan en vue, pourquoi pas, de 2024.

0 commentaire