Advertising Console

    TAGORE, Rabindranath - L'Offrande lyrique (XXII à XXVIII).

    Reposter
    Gilles-Claude Thériault

    par Gilles-Claude Thériault

    41
    42 vues
    Poèmes XXII - XXVIII
    http://fr.wikisource.org/wiki/Page:Tagore_-_L%E2%80%99Offrande_lyrique.djvu/71
    (pages 71 à 79)

    Cette lecture de sept poèmes de Gitanjali
    se veut une offertoire,
    une invitation à entendre Tagore, ‘Le Poète’,
    comme il est affectueusement dénommé en Inde.
    Un moment de sérénité.
    D’humilité.
    De douce harmonie.

    La publication en 1912 de Gitanjali
    (Song Offerings, L'Offrande Lyrique) rend Tagore célèbre.
    Il reçoit le Prix Nobel de littérature en 1913.


    XXII – Dans les ombres profondes du juillet pluvieux

    XXIII – Es-tu dehors par cette nuit d’orage

    XXIV – Si le jour est passé

    XXV – Dans la nuit de lassitude

    XVI – À mes côtés il est venu s’asseoir

    XXVII – Lumière ! Où est la lumière ?

    XXVIII – Tenaces sont mes entraves


    GITANJALI
    ‘Song Offerings’ fut écrit en anglais par Tagore.
    http://en.wikisource.org/wiki/Gitanjali

    Cette œuvre a été traduite en français par André Gide.
    "Il m'a paru qu'aucune pensée de nos jours ne méritait plus de respect, j'allais dire de dévotion, que celle de Tagore et j'ai pris mon plaisir à me faire humble devant lui, comme lui-même pour chanter devant Dieu s'était fait humble."