CAP D'AGDE - MICHEL PLATINI : teste son " Club " ... sans faire son trou ...

HERAULT TRIBUNE
227
22 305 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Si Michel PLATINI a bien testé son " club " lors de l'inauguration de l'extension du Golf du Cap d'Agde en présence de " Louis ( Loulou ) NICOLLIN. Le Président de l' UEFA n' aura pas fait son " trou " bien longtemps au Cap d'Agde ( 1 heure au mieux inauguration et discours inclus )

Loulou NICOLLIN avait accueilli Michel PLATINI arrivé spécialement de Genève afin qu'il puisse présider cette inauguration sur les terres de son ami " Gilles d'ETTORE " .

Michel PLATINI a ainsi pu retrouver ceux qui furent, il y a quelques années, ses partenaires joueurs de première division du Championnat de France de Football. Claude GOUDARD et Alain LOPEZ évoluent désormais en division " Management " et ' Green keeper " au sein du golf du Cap d'Agde . Tous deux, ex-joueurs du NÎmes Olympique, ont délaissé les crampons pour les clubs et les stades pour les greens.

Guy ALIAS pour la ligue de Golf s'est félicité de la transformation d'une ancienne décharge en golf, ajoutant s'il en était besoin, que l'on a encore jamais vu un Golf se transformer en lotissement.

Un " trou " dans le budget ?

Une extension qui à, entendre le maire d'Agde, ne coûterait rien au contribuable. Les recettes du golf actuelles et celles espérées par cette extension serviraient à rembourser en vingt ans l'emprunt contracté pour cette réalisation.

Une analyse contestée par d'autres puisque les recettes excédentaires annuelles du golf qui venaient conforter jusqu'ici le budget de la Ville à hauteur de 250 000 à 300 000 euros par an, sont passées sous silence par le Maire d'Agde.
Les dividendes de cet investissement " Golf " réalisés dans le années 80 par tous les agathois seraient à les entendre désormais affectés au seuls golfeurs.

Sur le papier, l'argument est recevable : reste néanmoins que les opposants ne comptabilisent pas les effets en terme d'image pour la station tout autant que la requalification d'une décharge et d'une entrée de station plus verdoyante et plus attractive.

Une polémique qui devrait faire swinguer les candidats sur le fairway des argumentaires de la campagne électorale

0 commentaire