Advertising Console

    L'inventeur de la cigarette électronique cherche à faire valoir ses brevets

    Reposter
    Le Monde.fr

    par Le Monde.fr

    7,8K
    18 742 vues

    La cigarette électronique est peut-être en train de conquérir un nombre croissant de fumeurs à travers le monde, mais Hon Lik, son inventeur chinois, attend toujours de récolter les fruits de son invention en raison de litiges en cours sur son brevet. "J'ai apporté une contribution majeure à la société mais je ne suis pas riche, à cause des ennuis que l'entreprise a rencontrés", prévient-il, lui qui les fabrique à Pékin depuis plus de 10 ans.


    Au début des années 2000, tandis que Hon Lik passait son temps à défendre son produit auprès des médias et du gouvernement, les concurrents ont fleuri en Chine et à l'étranger avec un produit analogue. Des copieurs, selon lui: "Les cigarettes vendues sur le marché sont surtout des détournements de nos brevets" détenus par Dragonite International, l'entreprise enregistrée à Hong Kong qu'il dirige. Du coup, Hon Lik s'est allié au numéro deux européen des cigarettiers, Imperial Tobacco, qui a annoncé son intention de lui racheter ses brevets pour 75 millions de dollars. Une somme dont il ne profitera pas directement, car elle sera investie dans Dragonite, dit-il. Lui continuera comme "conseiller" auprès d'Imperial.