Advertising Console

    Rencontre avec Andy Schatz, créateur de Monaco

    Reposter
    Joypad_fr

    par Joypad_fr

    199
    36 vues
    Interview avec Andy Schatz, développeur indépendant du jeu Monaco disponible sur Steam et le Xbox Live Arcade. Nous l'avons rencontrer dans le cadre du festival IndieCade de Los Angeles. Il revient sur le développement du jeu et les inspirations autours du projet.

    Retrouvez la traduction de l'interview ci-dessous :

    Aurélie Knosp : Bonjour, pouvez-vous présenter ?

    Andy Schatz : Mon nom est Andy Schatz et j’ai fait un jeu qui s’appelle Monaco, disponible sur le Xbox Live pour Xbox 360 et Steam. Je suis basé à San Diego en Californie.

    AK : Pouvez-vous détailler votre jeu et pourquoi il est à l’IndieCade ?

    AS : Il s'agit d’un jeu en perspective vu de haut, comme Pac-Man qui rencontrerait Ocean Eleven. Vous jouez entre amis, avec différentes classes comme les gentlemen ou les Red Heads pour les hackers. Vous essayez de voler des choses de votre environnement et vous devez vous échapper ensuite. Le jeu est présent à l’IndieCade. C’est un jeu en développement depuis 3 ans et demi, qui a débuté comme un tout petit projet et qui a grandi en quelque chose de beaucoup plus grand. Le jeu est sorti en avril dernier.

    AK : Combien êtes-vous pour développer ce jeu ?

    AS : Le projet a débuté avec moi seul, j’étais la seule personne sur le projet depuis près d’un an et demi. Nous avons eu cinq différentes personnes qui ont rejoint le projet, incluant le compositeur Austin Wintory qui a été nominé au Grammy pour sa participation sur Journey.

    AK : Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

    AS : Nous continuons de travailler sur Monaco et une version Linux sera prochainement disponible et du contenu téléchargeable non annoncé qui arrivera bientôt. Avec de nouveaux personnages, pièges et du contenu. Nous sommes très enthousiastes à ce propos. Mais nous ne pouvons pas encore en parler, à propos des futurs quatre jeux, c’est actuellement en développement.

    AK : Quelles sont vos inspirations pour Monaco ?

    AS : J’aime beaucoup les films de braquage. Pour moi, ces films parlent aux enfants « nerdz ». Quand vous êtes un enfant « nerdz », vous pensez que vous êtes plus intelligent que vos copains, mais ces derniers vous détestent parce que vous êtes un « nerdz ». Il en va de même avec un groupe de criminels qui pense pouvoir être plus intelligent que le système. Pour ma part, je m’identifie beaucoup aux films de braquage et je voulais un jeu qui offre le même sens, pouvoir aider les gens qui sont en dehors ou rejeter par le système.

    AK : Que représente le jeu pour vous ?

    AS : Beaucoup de choses pour nous. PC Gamer l’a appelé comme étant l’un des meilleurs jeu en coop de tous les temps. RockPaperShootgun l’a décrit comme étant l’un des plus populaires jeux du genre de tous les temps et Eurogamer.net lui a donné un 9/10. Mais pour moi, ce qui est important c’est que pour une personne, Monaco soit le meilleur jeu auquel il ai pu jouer. Ce n’est pas nécessairement à propos des tests ou des ventes, c’est à propos de faire un jeu qui sera le jeu favori de quelqu’un. Et je pense que nous avons accompli cela. Ceci est l’objectif le plus satisfaisant que nous pouvons faire.

    AK : Pourquoi avoir choisi Monaco ?

    AS : Nous avons choisi Monaco, et je m’excuse de mon accent américain pour la mauvaise prononciation. La raison est que la vision américaine fait que Monaco est l’endroit où les gens riches vont pour perdre leur argent. Et vous ne vous sentirez jamais mauvais de voler l’argent des personnes qui vivent là-bas. C’est une version moderne de Robin des bois où vous n’avez pas l’impression d’être une mauvaise personne que de leur voler de l’argent.