Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Le Songe de Poliphile

il y a 4 ans3.4K views

vswisher

R-éveil

L’Hypnerotomachia poliphili, au titre particulièrement énigmatique et difficile à prononcer est l'oeuvre d'un "Adepte" italien de la Renaissance. Elle fut rédigée en 1467 et seulement publiée en 1499 à Venise. Malheureusement, les avis divergent sur le véritable auteur de cet ouvrage. Certains l'attribuent à Francesco Colonna, moine et architecte tandis d'autres lui préfèrent Leon Battista Alberti, qui fut le concepteur du palais Rucellai à Florence.

Pour notre plus grand bonheur, cette oeuvre sera traduite en français par Jean Marin en 1546, devenant Le Songe de Poliphile mais aussi parfois le Combat d'amour en songe. Nous voyons ainsi que le rêve est au coeur de cette oeuvre étrange et onirique.

Le Songe de Poliphile met en scène le rêve de Poliphile à la recherche de Polia, sa bien-aimée. Après de multiples aventures et bien des tentations, il la retrouvera enfin dans un Temple. Ils goûteront alors au fruit d'un arbre jailli de l'autel et seront ainsi transportés dans un état de conscience supérieure...Observons au passage que nous nous trouvons dans la situation inversée d'Adam et Eve au Paradis! En effet, lorsqu'Adam et Eve goûtent à l'arbre de la connaissance, ils sont déchus et chassés du Paradis. A l'inverse lorsque Poliphile et Polia goûtent au fruit du Temple, ils sont admis dans un monde supérieur.

Ajoutons en conclusion que Le Songe de Poliphile sera le guide incontournable des jardins de la Renaissance et du XVIIè siècle. Les jardins du château de Versailles n’ont pas échappé à la très onirique influence de cet ouvrage. Voulus et conçus par Louis XIV puis réalisés par André Le Nôtre, ils ressemblent à un immense berceau destiné à accueillir les divinités de la mythologie. C’est ainsi que les dieux, les héros et tous les symboles d’un monde païen se sont installés dans le lieu du pouvoir de la très chrétienne monarchie française. A l’image des jardins représentés dans Le songe de Poliphile, ils semblent tout droit sortis d’un rêve où le monde spirituel vient se manifester auprès de la conscience humaine.