Région PACA : Vauzelle contre-attaque

Découvrir le nouveau player
infos-marseille
17
36 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Lors de sa conférence de presse de rentrée, le président du conseil régional PACA a souhaité stopper les rumeurs sur le contenu du rapport de la chambre régionale des comptes, commenté depuis plusieurs jours à partir d’extraits qui ont « filtré ». Du coup, le conseil Régional a décidé de rendre immédiatement public l’intégralité du texte (150 pages plus la réponse de Michel Vauzelle) qui n’aurait dû être dévoilé que le 25 octobre prochain en séance plénière. « A partir du moment ou seuls quelques extraits avaient été communiqués à certains journalistes, indique le président du conseil Régional, (…) il devenait indispensable, par respect pour la population et pour les élus de donner à tout le monde » l’intégralité du texte.
Mais au delà, Michel Vauzelle relève que selon le rapport qui prend en compte la période allant de 2006 à 2011, « la situation financière apparente de la région, meilleure en 2011 qu'en 2004, n'est pas préoccupante. » Mais dans le même temps il considère que « le rapport de la chambre n’est pas l’alpha et l’oméga du jugement que l’on peut porter sur la gestion régionale. Les échantillons retenus remontent à 2011 et depuis nous avons encore progressé. De plus la chambre raisonne sur des échantillons extrêmement étroits. Elle le reconnaît elle –même. »
Rester unis face au FN
Dans sa conférence de rentrée, le président Vauzelle a aussi évoqué ses rapports avec la majorité de gauche. A propos de robert Alfonsi, il commente : « il y avait déjà un moment que nous n’étions plus en adéquation. Il a bien fait de démissionner ». Quant au Front de Gauche avec qui il a eu une discussion plutôt serrée la veille sur les méthodes de travail et sur la préparation du budget 2014, Michel Vauzelle dit ne pas être inquiet pour l’avenir de l’union de la gauche à la Région. « Ici, nous sommes « la » Région du Front National, celle où siège Jean Marie Le Pen, nous n’avons pas le droit de nous désunir. Jusqu’à la fin de mon mandat, l’union de la gauche restera sereine même s’il y a quelquefois des discussions vives. On va discuter et on y arrivera ».
Pas question toutefois de repousser le vote du budget fixé à la cession de décembre. Le Front de Gauche souhait ce report pour pouvoir mieux y associer les populations de la Région. « On y travaille depuis plusieurs mois et on ne pourra pas nous reprocher un manque de concertation sur ce dossier ».
©Infos-Marseille.fr

0 commentaire