La brebis rose

Aveyron Reportages.fr
30
300 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Et Rose promit. Bien qu’elle fût désespérée à la pensée d’abandonner son ami, son "époux", "son père", elle promit. Et pleura comme pleurent toutes les brebis quand elles sentent que le loup ou tout autre animal féroce s’approche. Elle pleura de ce pleur que seuls savent entendre les meilleurs bergers. Si ce n’est que ses larmes à elle, qu’on eût pu confondre avec la rosée du soir si elles n’eussent été aussi lourdes, aussi pesantes ; ses larmes, oui, ses larmes, elles étaient roses. Roses comme son front. Roses comme son pelage. Légèrement dorées aussi, comme l’iris de ses yeux. Roses, et dorées, oui. Comme le ciel peut l’être juste avant ce moment ultime où, découvrant à nouveau ses blessures cachées, ses blessures gigantesques par-dessus l’horizon il se met à saigner sur le monde et l’engloutit dans la nuit.

0 commentaire