Advertising Console

    EDF et regimes spéciaux

    Repost
    SCHOUM1

    par SCHOUM1

    240
    102 vues
    Ou est la justice dans cette réforme des retraites
    Les fonctionnaires cotisent moins sur leurs salaires que le privé
    Montants des pensions garantis par l'Etat, retraites calculées à partir du traitement des six derniers mois d'activité, départ dès 55 ans ou même 50 ans selon les professions... tous les salariés du privé connaissent ces avantages accordées aux fonctionnaires. Mais ils connaissent moins certains des autres. Ainsi les parents de trois enfants bénéficient d'une retraite anticipée et d'une majoration de 10% de leur pension. Autre avantage, les postes qui donnent droit à des trimestres ou à des années gratuites. Sans parler des pensions de réversion accordées sans conditions de ressources ou d'âge.
    Enfin, le taux de cotisation est figé depuis 1990 (7,85% du salaire contre 10,55% dans le privé) la plupart bénéficie du régime de retraite complémentaire par capitalisation auquel ils souscrivent depuis 2003 et auquel l'Etat abonde.
    Les cheminots ont un trimestre offert par année de cotisation
    2013 l’état pense je crois comme dans le film (La bête humaine film avec Jean Gabin) qu’ils sont encore à l’heure de la locomotive au charbon
    Certes, les cheminots ont bien été touchés par la réforme des régimes spéciaux de 2007. Ils devront donc comme leurs collègues du privé afficher 40 annuités au lieu de 37,5 à partir de... 2014. Mais les syndicats ont obtenu de généreuses compensations.
    D'abord, l'âge à partir duquel les salariés peuvent prendre leur retraite n'a pas été modifié : il reste de 50 ans pour les "roulants" et de 55 ans pour les autres. Quand à la décote de 5% prévue dans la réforme, elle sera compensée par une grille de salaires plus avantageuse et des majorations salariales. Pas touche non plus aux bonifications : les cheminots bénéficient d'un trimestre offert par année d'activité, quel que soit leur durée de cotisation. Enfin, la rémunération prise en compte pour le calcul de la retraite prend en compte les primes de travail, de fin d'année, la gratification d'exploitation et de vacance