Advertising Console

    Haïti – Un lieu pour les victimes de violence sexuelle

    Reposter
    1 143 vues
    A Port-au-Prince, les femmes sont elles aussi les cibles de la violence urbaine.
    Les victimes de violences sexuelles peuvent recevoir des soins dans l’hôpital de Drouillard.

    Depuis le début de l’année, MSF a pris en charge 128 victimes de violences sexuelles dans son hôpital de Port au Prince. Un tiers d’entre elles avaient moins de quinze ans.
    Devant la porte du service de santé mentale, une petite fille de huit ans attend le médecin C’est sa maman qui raconte son histoire.
    La petite fille reçoit des soins, et des médicaments afin d’éviter la contamination, par le virus du sida ou de l’hépatite B par exemple… Un certificat médical est aussi établi, qui permettra à sa famille de porter plainte… Ensuite, c’est Naomie, la psychologue, qui s’entretient en tête à tête avec la petite fille.
    La honte qu’éprouve une victime après un viol, et le manque d’information sur les soins, entraînent souvent un retard dans la prise en charge. Or, passées les premières 72h, l’équipe ne peut plus fournir les médicaments qui empêcheront les maladies sexuellement transmissibles. Pour ces raisons, MSF s’apprête à lancer une campagne d’information auprès des Haïtiens… Et recruter plus de personnel pour prendre en charge les victimes.