Advertising Console

    Détroit, joyau déchu de l'industrie automobile

    Reposter
    CNEWS

    par CNEWS

    3,2K
    56 vues
    En 1950, Détroit comptait près de deux millions d'habitants. L'industrie automobile fournissait un travail à beaucoup d'entre eux, au point qu'on la surnommait "Motor Town". C'est désormais de l'histoire ancienne. La ville industrielle du nord des Etats-Unis a accumulé une dette vertigineuse de 18,5 milliards de dollars. A tel point que la municipalité n'est plus en mesure d'assurer l'éclairage public dans de nombreux quartiers. Seulement un tiers des ambulances fonctionnent, faute de moyens pour les entretenir.

    Avec la mise en faillite de Détroit, les municipalités du Michigan et, par ricochet, d'autres Etats du pays risquent d'avoir des difficultés à emprunter de l'argent, faute de confiance des prêteurs. L'évolution de la situation est suivie de près par les employés de la ville qui craignent de voir leurs indemnités de retraites coupées. Sur les plus de 18 milliards de dette de la ville, quelque neuf milliards sont en effet dus à des fonds de retraite.