Advertising Console

    Brétigny : blessés psychologiquement, ils réclament reconnaissance

    Repost
    CNEWS

    par CNEWS

    3,7K
    15 vues
    Une semaine après le déraillement du train Paris-Limoges en gare de Brétigny-sur-Orge en Essonne, les victimes sont toujours profondément marquées par l'évènement. L'accident a causé la mort de six personnes. Vendredi matin, huit personnes étaient toujours hospitalisées, selon la préfecture de l'Essonne. Le traumatisme psychologique est en tous cas très fort.
    Certaines personnes ont même décidées de porter plainte contre la SNCF. Elles veulent être reconnues comme étant des victimes. Une quinzaine d'entre eux ont sollicité un avocat spécialisé dans le transport ferroviaire pour obtenir une reconnaissance psychologique de leur traumatisme et avoir accès au dossier judiciaire.
    Trois enquêtes ont été lancées pour déterminer l'origine de cet accident: l'une judiciaire sous l'autorité du parquet d'Évry et deux autres, techniques, menées par la SNCF et le Bureau enquête sur les accidents de transport terrestre.