Recyclage des trains : une activité rentable

actu-environnement
46
162 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Entre 30 et 50 ans : c'est en moyenne la durée d'exploitation d'un train. En fin de vie, une partie du matériel roulant bénéficie d'un démantèlement dans les centres techniques de la SNCF. Après un désamiantage confié à une entreprise spécialisée, les équipements sont dépollués et démontés. De nombreuses pièces sont récupérées afin d'alimenter un réseau de pièces d'occasion : moteur, compresseur, radio, cartes électroniques... Au final la carcasse, exclusivement métallique, intègre une filière de recyclage de métaux.

La vente de ces 25 tonnes de métal permet à elle seule de rentabiliser le démantèlement (main-d'œuvre comprise). La vente des pièces d'occasion constitue par conséquent un vrai bonus pour l'entreprise : bonus qui peut atteindre plusieurs centaines de milliers d'euros.

Activité à part entière désormais reconnue au sein de la SNCF, le démantèlement des trains va monter en puissance dans les années à venir. Sur le technicentre des Quatre Mares près de Rouen, 120 locomotives éléctriques ou diesel ont été traitées en 2012 mais 2.500 matériels roulants (locomotives et wagons) sont en attente au niveau national. La SNCF prévoit de résorber ce stock d'ici 2018. Pour cela, de nouveaux centres de démantèlement pourraient voir le jour notamment au Mans en 2013 et sur la plate-forme multimodale de Chalindrey (projet à l'étude en Haute-Marne).

Baptiste Clarke

0 commentaire