VERA MOLNAR ● Rouleaux ● 1988 ● Galerie Oniris

119 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Dès que le peintre se sert de l'ordinateur, l'image naissante cesse d'être un amas de formes et de couleurs inconnues ou mal définies mais devient une matrice de milliers de points discincts, discontinus, quantifiés. La position spatiale et les valeurs colorimétriques de ces milliers de points sont parfaitement définies et numérisées. Le peintre exerce ainsi un contrôle sur chacun d'eux, il peut modifier à tout moment la valeur d'un seul, de plusieurs ou de la totalité. Il peut ainsi faire apparaître sur un écran d'innombrables approches successives: des esquisses, pour employer le terme consacré par l'histoire de l'art. Procédant par de tout petits pas, il peut cerner en finesse l'image de ses rêves. Sans l'assistance de l'ordinateur, il n'aurait jamais pu matérialiser aussi fidèlement une image qui n'avais d'existence auparavant que dans son imagination. Cela peut sembler paradoxal : la machine que l'on dit froide et inhumaine aide à réaliser ce qu'il y a de plus subjectif, de plus insaisissable, de plus profond dans l'homme.

Vera Molnar
art, cinéma, vidéo, ordinateur
vidéothèque de paris - 1990

Galerie Oniris
38 rue d'Antrain
35000 Rennes

Plus d'informations sur Vera Molnar :
http://www.galerie-oniris.fr/artistes/molnar/

Les commentaires sont désactivés pour cette vidéo.