Advertising Console

    Victime d'un viol, elle dénonce l'inefficacité de la justice

    Repost
    CNEWS

    par CNEWS

    4K
    120 vues
    Julie, 24 ans, a été violée en septembre 2012 à la sortie d'une discothèque à Rennes. Les empreintes ADN présentes sur ses sous-vêtements n'ont pu être analysées que 6 mois après les faits, faute d?un budget suffisant pour que les tests soient effectués tout de suite. Entre-temps, son violeur présumé a été incarcéré pour trois autres tentatives de viol. L?avocat de la première plaignante dénonce une justice à deux vitesses.