Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Liker
À regarder plus tard
Partager
Ajouter

Alain Vidalies : "Attendons de voir si le second semestre sera aussi faible en termes de croissance"

il y a 5 ans154 views

L'invité politique
Le 28 juin 2013 à 8h15 sur Radio Classique et Public Sénat,
Alain Vidalies, ministre délégué aux Relations avec le Parlement
Invité de Guillaume Durand et Perrine Tarneaud

Extraits

A propos de Noël Mamère qui souhaite abandonner sa fonction de député :
« Je ne vois pas pourquoi il veut se consacrer à autre chose. (…) C’est faux [de dire que les Verts ne servent à rien]. La semaine dernière, sur la transparence (…), la remise en cause du financement des micro-partis, qui était quand même quelque chose de pas très glorieux pour notre démocratie, ce sont les Verts qui ont proposé les amendements, qui les ont rédigés. »

A propos des 8 dernières partielles perdues par le Parti socialiste :
« Le Parti socialiste a encore à lui seul 292 députés, il faut rajouter la majorité. (…) Je ne vois pas pourquoi on aurait une difficulté dès lors qu’on a la majorité absolue à nous tous seuls. (…) Sur les 8 [partielles], nous n’étions pas sortants pour un certain nombre. (…) Il y a un cas spécifique évidemment [à] Villeneuve-sur-Lot. »

A propos de l’avertissement de la Cour des Comptes :
«Ce que [dit la Cour des Comptes], c’est qu’on a le risque pour 2013 de passer de 3,7% à 3,9% ou 4,1%. (…) Ils pensent, non pas qu’on ne maîtrise pas les dépenses, la Cour dit que si on reste sur une croissance atone, nous aurons des problèmes, ce qui est vrai sauf que c’est une vision statique. (…) Comme l’a dit le Président de la République, attendons de voir si le second semestre sera aussi faible en termes de croissance. (…) Si les choses ne s’améliorent pas et que ce déficit de recette est au rendez-vous, alors il faudra faire des gels de crédit qui sont pour partie déjà prévus dans le budget pour 2013, et on passerait du gel à l’annulation. »

A propos de la transparence :
« Nous avons fait une loi sur la transparence. (…) Aujourd’hui, le patrimoine des élus, c’est secret et pas bien contrôlé, demain ce sera public. (…) C’est un changement radical. (…) La seule chose qu’il n’y a pas, et je comprends que ce soit une gêne dans les médias, ce sont les déclarations d’intérêts, qui ne sont pas vraiment contrôlées, elles [le] seront. »

A propos du cumul des mandats :
« Lorsque le gouvernement soumet au Conseil d’Etat un texte qui doit s’appliquer dès 2014, la réponse qui nous est faite, c’est : « Attention, vous ne pouvez pas changer la règle du jeu en cours de mandat. » Nous sommes face à un risque d’inconstitutionnalité. (…) Chacun sait que pour une grande partie, ça va s’appliquer quand même en 2014. »

A propos de la rentrée du gouvernement :
« Le dernier Conseil des ministres est programmé pour le 2 août et sera suivi d’une rentrée avec un séminaire gouvernemental qui est programmé probablement pour le 19 août. »

A propos de l’affaire Tapie :
« Le mélange des genres est toujours un peu compliqué entre une commission d’enquête parlementaire et le travail de la justice. »

Signaler cette vidéo

Quel est le problème ?

Intégrer la vidéo

Alain Vidalies : "Attendons de voir si le second semestre sera aussi faible en termes de croissance"
Lecture auto
<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x11cbx5" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe>
Intégrer la vidéo à votre site avec le code d'intégration ci-dessus