J.M Barroso regrette la polémique après des "propos déformés"

Découvrir le nouveau player
iTELE

par iTELE

1,5K
25 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Un nouveau sommet européen sur fond de tensions s'ouvre aujourd'hui. Depuis plusieurs jours l'ambiance est glaciale entre Paris et Bruxelles. A l'origine de la polémique des propos relayés par un grand journal américain, selon lequel le président de la commission européenne aurait qualifié la France de "réactionnaire".

José Manuel Barroso juge "complètement artificiel" ce différend avec l'hexagone à propos de l'exception culturelle, lui-même maitrisant parfaitement la langue de Molière. Le président de la commission européenne affirme après plusieurs jours de passes d'armes que ses déclarations avaient été "déformées". Il précise que "sa remarque portait sur la mondialisation, pas sur l'exception culturelle. J'ai dénoncé ceux qui pour des raisons idéologiques sont le camp des nationalistes et du protectionnisme".

Néanmoins, le gouvernement français a déclaré mercredi partager "sur le fond" les propos d'Arnaud Montebourg accusant le président de la Commission d'être "le carburant d

0 commentaire