Advertising Console

    LE 6 MAI

    Repost
    EnfinBrefProd

    par EnfinBrefProd

    19
    2 283 vues
    Comment devient-on président de la République ? Comment le candidat se mue-t-il peu à peu
    en maître du pouvoir suprême, avec ce que cela suppose de responsabilités et de solitude,
    pendant les quinze jours entre les deux tours de l'élection ? Comment son équipe gère-t-elle cet intervalle de temps suspendu d'une densité sans pareille, scandé par le débat rituel devant des millions de téléspectateurs, la préparation méticuleuse des derniers meetings, discours et
    spots de campagne, les négociations avec les partenaires et les éliminés du premier tour?

    Voilà ce que raconte, ou plutôt saisit par l'image, Jérémy Sahel dans son dernier film :

    " Le 6 mai ".



    Dans le prolongement de son documentaire sur la primaire PS diffusé sur LCP en mai 2012,
    le jeune auteur-réalisateur-producteur a disposé du 22 avril au 6 mai 2012 d'un accès privilégié aux coulisses du candidat François Hollande et de toute son équipe aujourd'hui au gouvernement : Stéphane Le Foll, Manuel Valls, Pierre Moscovici. Jetant sa caméra comme un filet à la mer, dans les studios télé, dans les coulisses des meetings, au Mans chez Stéphane Le Foll -proche parmi les proches de Hollande le jour du vote-, Jérémy ramène des petites pépites inédites : François Hollande enregistrant ses derniers spots de campagne, Najat Vallaud-Belkacem accueillant Eva Joly, l'équipe de campagne sondant les intentions de l'entourage de Bayrou, Les proches conseillers de Hollande qui préparent ensemble des éléments de langage pour le débat...
    Jeremy Sahel, c'est d'abord et avant tout un parti pris stylistique pour raconter la politique aux antipodes de la pratique des chaînes d'information continue : que des images, pas de commentaires, pas même d'entretiens ni de musique. A partir d'un beau travail de montage mené avec Davy Zylberfajn, les situations et les propos saisis à la volée parlent d'eux-mêmes. "Si une image ne parle qu'avec le commentaire, c'est qu'elle n'est pas parlante. Cette démarche m'oblige à renoncer à certaines séquences, mais par sa radicalité elle donne de la force au propos". Par plans successifs, la tension monte jusqu'au climax du dimanche 6 mai 2012 à 20h00...A
    l'approche de la première année de l'élection de François Hollande, ce film de 52 minutes
    rappelle les promesses du candidat et l’attente qu’il a suscitée pour qu’on en arrive au 6 mai.


    Revue de presse ici http://le6mai.com/2013/05/03/la-presse-en-parle/