Iran : soigner les plus vulnérables à Téhéran

195 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Depuis plus d’un an en Iran, Médecins Sans Frontières travaille à Darvazeh Ghar, l’un des quartiers les plus pauvres de Téhéran, au sud du Grand Bazar. Là se côtoient commerçants, clients pressés, vendeurs ambulants, mais aussi toxicomanes, prostituées ou enfants des rues. Pour ces populations très à risque, se soigner peut être particulièrement difficile. Faute de papiers d'identité à jour,ces personnes n'ont pas accès aux structures de santé publiques. MSF les reçoit dans sa clinique de Darvazeh Ghar.

0 commentaire