Advertising Console

    Au Morakopf, les chefs sont toujours des femmes!

    Repost
    1 204 vues
    Depuis l'ouverture du Morakopf en 1970, les chefs sont toujours des femmes. D’abord, Berthe Guidat, la maman de l’actuel patron, secondée, lors des coups de feu, par sa sœur Marie-Louise. Puis sa belle-fille, Anne et enfin Chantal Herqué. Le propriétaire du caveau, Paul-André Guidat, qui a succédé à son frère Jean-Michel voici deux ans, a confié sa cuisine à Iole Burdloff. Née en Italie, près de Brescia, l’actuelle chef est arrivée à Colmar à l’âge de 8 ans. A 14 ans, elle suit un apprentissage dans la vente avant de bifurquer vers la restauration 4 ans plus tard. Elle travaille au Stéréo (aujourd’hui Séréno), à Colmar, aux 2-Clefs, à Turckheim, dans la crêperie colmarienne Le Tison. Il y a dix ans, alors âgée de 46 ans, elle fait son entrée au Morakopf. Parmi ses plats phare : le baeckaoffa aux trois viandes, la fondue vigneronne à base de noix de veau parfumé d‘un mélange d’épices dont elle garde le secret avec sauce verte (persil et ail), sauce câpres et cornichons ou cacahuète-piment. En cuisine, elle est secondée par trois aides. Là aussi uniquement des dames. Pour les DNA, elle prépare l'un des spécialités du caveau: le pâté vigneron.