Advertising Console

    PREUVES PAR 3, Invité : François Rebsamen

    Repost
    Public Sénat

    par Public Sénat

    1,9K
    170 vues
    François REBSAMEN était l’invité de “Preuves par 3”#PP3TV
    Mardi 18 juin 2013 à 18H

    Une émission animée par Michel Grossiord, avec Perrine Tarneaud et la rédaction de l’AFP

    Visual_290444_006.jpg

    Visual/Public Senat

    François REBSAMEN / Cahuzac

    http://www.dailymotion.com/video/x110y8r_francois-rebsamen-pp3tv-cahuzac-18-06-2013_news#.UcCcbZxd18E

    François Rebsamen « L’impact du mensonge de Jérôme Cahuzac sur cette circonscription est certain, en tout cas pour les électeurs socialistes »

    M.Grossiord : « Mais ça n’explique pas tout »

    François Rebsamen « Non, je ne simplifie pas ça n’explique pas tout bien sûr, vous savez quand on est au pouvoir il y a des moments difficiles, on a une politique aujourd’hui juste, mais les gens sont inquiets, impatients, et il y a une plus forte abstention d’une partie de l’électorat de gauche. »

    François REBSAMEN / Europe

    http://www.dailymotion.com/video/x110yb9_francois-rebsamen-pp3-europe-18-06-2013_news#.UcCcxpxd18E

    « J’espère qu’au prochain sommet européen la voix que porte François Hollande, sur la croissance, va commencer à se faire entendre »

    F. Rebsamen "Il faut que ceux qui considèrent que la politique, comme François Hollande aujourd’hui, menée en Europe n’est pas satisfaisante, et qu’il faut retrouver les voies de la croissance, doivent se faire entendre. L’Europe n’est pas la seule responsable, ce n’est pas l’Europe en tant que telle, c’est les politiques ultralibérales, et c’est surtout cette politique d’austérité qui est menée par l’Union européenne et par certains commissaires européens, on vient encore de la voir à propos de l’exception culturelle. »

    M. Grossiord : « Mais ce n’est pas la politique que suit la France ? »

    F. Rebsamen « Mais la France elle suit sa propre politique. »

    M. Grossiord « Dans le cadre du pacte de stabilité auquel s’est rallié François Hollande, et ça aussi on le reproche beaucoup à la gauche du PS. »

    Rebsamen « Oui mais il a mis un volet croissance, avec 120 milliards d’euros, qui ne sont d’ailleurs toujours pas tous mobilisés au jour d’aujourd’hui. Donc moi j’espère qu’au prochain sommet européen la voix que porte François Hollande, mais qui n’est pas seul, sur la croissance, va commencer à se faire entendre, il n’y a pas de fatalité au déclin du vieux continent. »