Lumière, théorie quantique et cosmologie : les grandes interrogations de la physique

Collège des Bernardins
185
2 944 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Le prix Nobel de physique 2012 nous éclaire sur l'interaction entre lumière et matière.

L’interaction entre lumière et matière est au cœur de notre connaissance du monde. C’est l’étude du rayonnement des corps chauffés qui a conduit à la notion du quantum de lumière, le photon. Ainsi naquit la théorie quantique qui nous a livré les clés du monde microscopique et qui est aussi invoquée pour décrire l’origine de l’Univers et la formation de ses structures galactiques géantes, nées de fluctuations quantiques. La lumière venue des confins de l’Univers nous renseigne sur ces événements primordiaux : rayonnement cosmologique émis par la matière extrêmement chaude des origines, lumière des supernovas et rayonnement provenant des amas galactiques qui révèlent un Univers dont l’histoire ne peut s’expliquer par la gravitation due à la seule matière visible qui interagit avec la lumière. Ainsi s’est imposée l’hypothèse de l’existence d’une énergie et d’une matière sombres. Cette dernière est-elle faite de nouvelles particules que les physiciens du CERN recherchent avec l’accélérateur qui a découvert le boson de Higgs ? Les interrogations sur l’infiniment petit et l’infiniment grand se rejoignent ainsi dans ces questions essentielles.

avec :

Serge Haroche, physicien, professeur et administrateur au Collège de France, lauréat du prix Nobel de physique en 2012

Gabriele Veneziano, physicien, professeur au Collège de France, membre du département de physique théorique du CERN à Genève

Débat animé par Antoine Guggenheim

0 commentaire