Les Grecs se mobilisent pour soutenir l'audiovisuel public

Découvrir le nouveau player
iTELE

par iTELE

1,4K
7 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
En réponse à la fermeture du groupe audiovisuel public, les Grecs, abasourdis, ont décidé de réagir, en répondant favorablement à l'appel à la grève générale, lancé par deux syndicats. Le pays tout entier s'est donc arrêté et se retrouve paralysé par l'arrêt du travail dans les transports. Une mobilisation de masse en soutien aux quelques milliers d'employés du groupe ERT (Elliniki Radiofonia Tileorasi), qui se retrouvent au chômage technique.

Ils étaient près de 20 000 à manifester dans les rues de plusieurs villes grecques, dont la moitié dans la capitale, afin de protester contre la fermeture du groupe audiovisuel public ERT. Les manifestants du cortège athénien se sont ainsi rassemblés devant le siège de l'entreprise, situé à Aghia Paraskevi, dans la banlieue nord d'Athènes, pour dénoncer ce que les slogans qualifient "de coup d'Etat". Parmi eux, figurait le radical de gauche et leader de l'opposition, Aléxis Tsípras, venu soutenir à son tour les salariés d'ERT et plus largement le peuple grec, exhortant ce dernier à lutter "pour défendre la démocratie".

Le pays, dirigé par le conservateur Antónis Samarás, connaît, avec cet arrêt des radios et télévisions publiques, un nouvel épisode social qui confirme l'implosion de l'Etat, incapable d'assumer sa politique d'austérité.

0 commentaire