Dominique Bertinotti : "[SNCF] Il y a des nécessités de réformes structurelles"

Public Sénat
1,3K
46 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
L'invité politique
Ce matin, à 8h15 sur Radio Classique et Public Sénat,
Dominique Bertinotti, Ministre déléguée à la Famille
Invitée de Guillaume Durand et Gilles Leclerc

Extraits

A propos de Stéphane Richard :

« Nous sommes en train d’appliquer au monde politique des règles beaucoup plus strictes, que ce soit sur la transparence, la publication des patrimoines. (…) C’est vrai que dans le milieu de l’entreprise, il va falloir aussi être dans cette exigence de transparence. Il n’en reste pas moins vrai que c’est le Conseil d’administration qui statuera sur le destin de Stéphane Richard. »

A propos de la grève SNCF :

« Aujourd’hui, il y a des nécessités de réformes structurelles, le gouvernement les prend les unes après les autres. Le projet de loi n’est pas encore bouclé. (…) On se met dans une mauvaise posture que de croire que c’est Bruxelles qui aurait à dicter les conditions de gouvernement, je pense que c’est beaucoup plus complexe que cela. (…) Nous sommes à la fois solidaires de l’Europe et en même temps on peut imprimer une marque différente. (…) Plus que jamais la France a besoin d’un véritable dialogue social rénové. »

A propos de la réforme des retraites :

« Rien n’est acté aujourd’hui sur la réforme des retraites. (…) C’est la confiance qui fait défaut. »

A propos du maire d’Arcangues :

« [Il] sera soumis à la réglementation comme n’importe quel maire qui refuse, il y a des sanctions prévues. (…) Le Président de la République est on ne peut plus clair : n’importe quel couple sur n’importe quel endroit du territoire doit pouvoir se marier. »

A propos des nouvelles places prévues dans les crèches :

« Le nombre de places est de 275 000 places supplémentaires pour les enfants de 0 à 3 ans dont 100 000 places en crèche, 100 000 places auprès des assistantes maternelles, et 75 000 pour la préscolarisation des 2-3 ans. (…) Les assistantes maternelles, ça peut se faire de manière très rapide, l’ouverture des crèches demande un tout petit peu plus de temps. C’est dans le cadre d’une convention avec la CNAF. Le fonds de la CNAF a été augmenté (…) de 40%. »

0 commentaire