Advertising Console

    #CaféPsy

    Reposter
    cafe psy

    par cafe psy

    19
    262 vues
    « Partir sur de l'offshore . . . » #SwissBanker #Swiss #startup #swissbanking
    « La seule solution, c'est de partir sur de l'offshore . . . » #cafepsy
    #SkypeAnalyse Swiss Bank « La seule solution qu'il me reste, c'est de partir sur de l'offshore . . . » Heidi Offshore Swiss Banker
    c stab
    DANY : (...) ce que tu te rends compte avec Facebook, c'est que, en fait, on a des personnalités diverses . . .
    HEIDI : C'est vrai
    DANY : ... avec des personnes . . .
    HEIDI : En fait, j'suis assez bien dans ma personne tu vois.
    DANY : Ouais, ouais ouais.
    HEIDI : (se tenant les cheveux) Le look plus sérieux, petite lunettes, un chemisier, ça passe très bien. C'est pas parce qu'on a quarante-cinq balais qu'il . . . faut être . . .
    DANY : Ah ouais, surtout que vus par des mecs de quatre-ving dix, on est des p'tits djeunz, quoi. (...) On est même pas arrivé à mi-parcours, les gars.
    HEIDI : 'xact ! (sirènes d'alerte dans la musique) Non, je vis en ce moment . .. des bonnes vibes. Et d'ailleurs, c'est fou, parce que . . . Y a plein de trucs délirants qui m'arrivent, tu vois ?
    DANY : J'ai senti ça justement. J'me suis dit : C'est marrant, elle est super décoince. . . Pour quelqu'un du Valais ! J'savais même pas que tu bossais dans une banque. Xcuse-moi, j'ai plein de clichés en tête.
    HEIDI : Non, c'est pas une banque, en fait c'est. . .euh... (se frotte la nuque) ça s'appelle un gérant de fortune indépendant. Tiens, d'ailleurs, on est pas dans une période très sereine au niveau du taf, quoi !
    DANY : Putain . . . Les Suisses, ils ont complètement tout balancé leurs banquiers... aux Américains.
    HEIDI BITY : Le plus de la Suisse, c'était quand même le secret bancaire et. . .
    DANY DELHAROCHA : L'habilité dans les langues, aussi ?
    HEIDI : Ben maintenant, la seule solution qu'il me reste, c'est de partir sur de l'offshore. Donc de maintenir des sociétés qui font de l'offshore pour les clients.
    DANY DELHAROCHA : Mais, attends, je t'entends de moins en moins bien. . . J'ai l'impression qu'on est sur écoute. C'est flippant.