Advertising Console

    Pérou, LacTiticaca (HD) Iles des Uros et Taquile

    Repost
    JP Houssais

    par JP Houssais

    6
    701 vues
    Une journée en bateau sur le lac Titicaca (ʺpuma pierreʺ) le plus haut lac navigable du monde (3810 m).
    Le dieu soleil Inti aurait-il créé avec ses larmes un lac en forme de puma - voir photo satellite…surprenant ! (arrêt sur image conseillé)
    Visite d’une île flottante en roseau ʺtotoraʺ exploitée par des aymaras qui perpétuent la tradition des Uros, race éteinte vers 1950. Sur TATA INTI (ʺpère soleilʺ) accueil sympa des femmes, joviales, se prêtant bien au jeu du guide qui explique la confection de ces radeaux et les traditions. Promenade cool sur un bateau en totora (5 soles/pers. soit à peine 2 eUROS !). Pas de vente forcée rapportée sur certains forums. Plein de photos et films hauts en couleurs.
    Puis cap sur l’île de Taquile, ça grimpe d’un côté (près de 600 marches). Pendant le déjeuner chez l’habitant, explications des coutumes ancestrales perpétuées de génération en génération. Les Taquiléens vivent en costumes traditionnels ; les femmes mariées portent un voile noir, les hommes mariés chemise blanche et bonnet rouge à pompon, les célibataires un bonnet rouge et blanc. Ce code vestimentaire traduit leur état civil et sentimental. Si le pompon est incliné à droite, à gauche ou en arrière, ils recherchent ou pas une compagne, cette dernière arborant de gros pompons colorés.
    Les hommes tricotent, même en marchant, les femmes filent la laine ou tissent. La finesse et les motifs de leurs textiles reflètent leur façon de vivre bercée de croyances andines.
    Pour pouvoir se marier, le prétendant doit présenter à son futur beau-père ce fameux bonnet rouge, résultat de plusieurs mois de travail quotidien. Si le bonnet est réussi, le beau-père acceptera le mariage…sinon confection d’un nouveau bonnet !
    Avant de se marier, le couple doit vivre un an ensemble. La femme ne doit pas se couper les cheveux. Si l’entente est toujours bonne après cette année de ménage, la femme devra couper ses cheveux et les coudre avec du tissu pour confectionner, pour son homme, une large ceinture avec des motifs propres à la vie passée et avenir du couple.
    Il y a encore des endroits "tranquilles" où les gens vivent en communauté, respectueux de leurs origines, de leurs traditions, des autres et de la nature ! mais pour combien de temps avec le tourisme de masse y débarquant en haute saison ?